Tuto n°09 : Maintenaces et réglages Windows 10

v01 - 11/2019

Lien de téléchargement direct : Tuto 09 - Maintenance et réglages Windows 10 (PDF)

Introduction

Salut, c’est 3 potes !

Dans ce tuto, nous allons te donner quelques astuces pour nettoyer et régler ton système Windows 10. Ton PC semble mou du genou ? Ton système n’est pas assez réactif ? Tu cherches le petit réglage secret te permettant de gagner 0,3 FPS ? ALLEZ GO GO GO !

Préambule

Ce tuto est très différent du Tuto 07 même si les titres peuvent porter à confusion. Au lieu d’utiliser des petits tricks de Windows, nous allons tout faire pour le maintenir en bonne santé et pour le personnaliser selon ton utilisation.

Avant de démarrer pour de vrai, j’aimerais poser quelques limites. Tu pourras trouver sur internet des dizaines de manips, conseils, logiciels, tutos et autres grands gourous qui promettront de booster ou ressusciter ton PC (Alélouya). Il est vrai que certains sont pertinents et utiles. MAAAAAAIS ! Oui, c’est un gros mais. Beaucoup sont :

  • Obsolètes
  • Risquées pour :
    • La stabilité du PC
    • La durée de vie des composants
    • La santé virale du système
  • Inutiles

Dans ce tuto, j’ai donc essayé de recenser les manipulations et réglages qui me semblent utiles et sans risque pour un PC tournant sous Windows 10. À part les opérations de nettoyage, toutes sont réversibles : je préciserai à chaque fois la manip pour annuler le réglage en cours.

Le présent document est découpé en trois parties :

  • Une première partie qui concerne tout le monde (qui utilise un PC sous Windows 10 mais je l’ai déjà dit il faut SUIVRE UN PEU SINON ON S’EN SORT PAS)
  • Une deuxième partie qui concerne les utilisateurs avertis et un minimum expérimentés
  • Une dernière partie qui regroupe quelques manips qui semblent utiles et qu’on retrouve fréquemment, mais qui ne font pas consensus au sein de la communauté geek. À faire à tes risques et périls.

ATTENTION ! CHAQUE SYSTÈME INFORMATIQUE ÉTANT UNIQUE, TON PC PEUT NE PAS SUPPORTER CERTAINES MANIPULATIONS. IL EST DE TA RESPONSABILITÉ DE TE RENSEIGNER AVANT TOUTE OPÉRATION. C3POtes NE SAURAIT ÊTRE TENU RESPONSABLE EN CAS DE FOIRAGE TOTAL OU PARTIEL.

Par sécurité, je te recommande de créer un point de restauration système avant toute manipulation.

Ce Tuto a été écrit avec un Windows 10 en version 1903. Certaines options se trouvent peut-être à un autre endroit, genre si t’as un Windows XP SP3. Mais bon là tu cherches aussi.

Tout le monde il est prêt ? Commençons donc avec ce qui peut être fait par tout le monde.

Pour tout le monde

Dans cette partie nous allons voir quelques manips faciles, sans risque, et qui sont utiles à tout le monde, quel que soit l’usage du PC. Tu n’es évidemment pas obligé(e) de toutes les faire !

L’ordre des manipulations importe peu. Sauf pour la première ! Eh oui, il y avait un piège.

Point de restauration

  • Sur quoi on agit ? On utilise une fonctionnalité de sécurité intégrée à Windows, la restauration système.
  • Quel est le but ? Faire une sauvegarde du système pour pouvoir revenir en arrière en cas de problème.
  • Quel est le risque ? Aucun risque, mais ça prend un peu d’espace disque (quelques Go)

Comme je l’ai dit en intro, certaines manips peuvent mal se passer pour plusieurs raisons : bug inopportun de Windows, tu cliques pas au bon endroit, manip devenue obsolète quand ce tuto sera déterré en 2138, tout ça tout ça… Il convient donc de faire une « sauvegarde » de Windows, via un point de restauration.

Évidemment, cette manip n’est utile que sur le disque dur sur lequel est installé Windows. Inutile de créer un point de restauration pour un disque de stockage.

Vérification des points de restauration

  • Menu démarrer
  • Recherche « point de restauration » et lance l’application proposée « Créer un point de restauration »
  • Une fenêtre apparait, tu devrais déjà te trouver sur l’onglet « Protection du système »
Point de restauration

Vérifie que la Protection est activée automatiquement sur ton disque système. Certes ça prend un peu de place, mais c’est une sécurité importante. Si ce n’est pas le cas :

Points de restauration automatiques

  • Sélectionne ton disque dur
  • Clique sur « Configurer… »
  • Coche « Activer la protection du système »
  • Vérifie que l’utilisation max dispose que quelques Go. Pour ma part je laisse 16 Go en utilisation max mais seuls 4 Go sont utilisés.
  • Clique sur OK et tu es de retour sur la fenêtre screenée ci-dessus.

Maintenant, crée manuellement un point de restauration :

Points de restauration manuels

  • Clique sur « Créer… »
  • Donne-lui un petit nom
  • Clique sur OK

Tu as assuré tes arrières, tu peux continuer !

Pour éviter de se faire embêter par les tâches automatiques de Windows dans la suite du tuto, on va en forcer quelques-unes.

Mise à jour Windows / Windows Store

  • Sur quoi on agit ? On met à jour Windows grâce à une fonctionnalité intégrée, Windows Update.
  • Quel est le but ? Disposer des dernières fonctionnalités et des derniers patchs de sécurité, et éviter de se faire emmerder par la suite.
  • Quel est le risque ? Aucun risque, sauf si une grosse mise à jour est foireuse (c’est rare).

Commence par vérifier sur l’interweb que la dernière mise à jour (màj) de Windows n’est pas trop buguée. Une petite recherche « Windows 10 mise à jour » dans l’onglet « Actualité » de Google donne souvent de bonnes pistes. Si tout semble OK :

Mise à jour de Windows

  • Menu démarrer
  • Paramètres
  • Mise à jour et sécurité
  • Rechercher les mises à jour

Si Windows Update trouve des màj, laisse-le les télécharger et les installer, et redémarre le PC s’il le demande.

Mise à jour de Windows

On continue avec la mise à jour des applications Windows via Microsoft Store :

Mise à jour des applications Windows

  • Menu démarrer
  • Recherche le Microsoft Store et lance-le
  • « ••• » en haut à droite
  • Téléchargement et mises à jour
  • Obtenir des mises à jour

Même chose, si des màj sont dispo, laisse-les s’installer.

Mise à jour Windows Store

Défragmentation/Optimisation des disques durs

  • Sur quoi on agit ? On utilise une fonctionnalité intégrée à Windows pour remettre de l’ordre dans les disques durs.
  • Quel est le but ? Rendre les disques durs plus réactifs.
  • Quel est le risque ? Aucun risque.

On passe par un seul outil Windows, mais en fait l’opération est différente si le disque considéré est un HDD ou un SSD.

  • HDD : L’outil réalisera une défragmentation. Cela voudrait dire que des fichiers sont fragmentés ? Toutafé. Si on regarde au niveau matériel, un fichier est codé sur plusieurs « secteurs » d’un HDD. Plus un fichier est gros, plus il a besoin de secteurs. Or, en fonction de l’utilisation et de la capacité d’un HDD, ces secteurs peuvent ne pas être à côté. Le fichier est fragmenté. Pourtant, tout est transparent sous Windows, tu ne vois qu’un seul fichier dans ton dossier. C’est parce que le HDD tient bien ses comptes et sait exactement où sont ses fragments. C’est un bordel organisé. Un peu comme mon bureau.
    Le souci, c’est que cette fragmentation oblige la tête de lecture à se déplacer constamment pour aller d’un secteur à un autre, et le HDD perd en réactivité. La solution est donc de regrouper tous les fragments sur des secteurs proches. BIM. C’est la défragmentation.
  • SSD : L’outil lancera une commande TRIM. Quand des données sont effacées depuis Windows, elles ne sont pas vraiment effacées du SSD, elles ne sont simplement plus utilisées. Du coup quand il faut écrire de nouvelles données, le SSD doit lire les anciennes, vérifier qu’il peut les effacer, les effacer et écrire les nouvelles données. Le TRIM permet de scanner les cellules du SSD pour réaliser les opérations de lecture-vérification-effacement en anticipation. Ainsi, le SSD aura une réactivité tiptop aux prochaines écritures.

Trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses.

Défragmenter ou optimiser ses disques durs

  • Menu démarrer
  • Recherche « defrag » et lance l’application « Défragmenter et optimiser les lecteurs »
  • Une fenêtre apparait, et l’ensemble de tes disques durs devrait y être listé
  • Sélectionne-les un à un et vérifie que l’optimisation planifiée est bien activée
Défragmenter et optimiser
  • Si ce n’est pas le cas, clique sur « Modifier les paramètres », coche les cases de la petite fenêtre qui apparait, sélectionne « Toutes les semaines », clique sur « Choisir », vérifie que tous les lecteurs sont cochés et valide les deux petites fenêtres par OK.
Programmer l'optimisation
  • Si c’est activé, vérifie la date de la dernière exécution
  • Si c’est inférieur à une semaine, tu peux fermer la fenêtre.
  • Si c’est supérieur à une semaine, clique sur « Analyser », puis « Optimiser » quand l’analyse est terminée, sur tous les lecteurs concernés.

Ça y est, les tâches régulières sont terminées, elles ne nous gêneront pas dans la suite.

Actualiser

  • Sur quoi on agit ? En fait je sais pas trop. Ça… actualise.
  • Quel est le but ? Donner 2-3 baffes à Windows pour qu’il se réveille. Outchébé.
  • Quel est le risque ? Aucun risque.

Si tu trouves que Windows rame un peu, a un coup de mou passager inhabituel, tu peux essayer de faire quelques Clic Droit → Actualiser sur le bureau.

Eh oui, souvent ça suffit. J’en fus moi-même très surpris la première fois.

Faire le tri sur le bureau

  • Sur quoi on agit ? En fait je sais pas trop non plus.
  • Quel est le but ? Réduire le nombre de raccourcis/fichiers que Windows doit gérer en même temps.
  • Quel est le risque ? Aucun risque.

Tant que tu es sur le bureau, profites-en pour vérifier qu’il n’est pas surchargé. Si un trop grand nombre d’icônes s’y trouve, cela peut ralentir le PC. Donc si tu n’arrives même plus à voir ton fond d’écran moche du paysage tout nul de tes dernières vacances, fais un peu de rangement !

Désinstaller les programmes et applications inutiles

  • Sur quoi on agit ? On utilise une fonctionnalité intégrée à Windows pour désinstaller des programmes et applications inutiles.
  • Quel est le but ? Libérer de l’espace disque et éventuellement des ressources processeur si ces logiciels fonctionnent en arrière-plan.
  • Quel est le risque ? Désinstaller un programme important si tu ne fais pas attention.

Le meilleur moyen de faire de la place sur le disque dur est de désinstaller les logiciels et applications dont tu ne te sers pas/plus. Je pense notamment aux applications préinstallées sur Windows, comme Candy Crush ou Dolby Access. D’autant plus que certains tournent en arrière-plan… Donc si ces trucs sont installés et que tu n’as rien demandé, ce sont peut-être des bloatwares, et il n’y a aucune raison pour ne pas les dégager.

Désinstallation de programmes et applications

  • Menu démarrer
  • Paramètres
  • Applications
  • Parcours la liste et désinstalle les applications que tu connais et dont tu n’as pas besoin.

J’insiste, si tu tombes sur une application que tu ne connais pas, fais quelques recherches avant de faire quoi que ce soit.

Désinstallation des programmes

Programmes au démarrage

  • Sur quoi on agit ? On désactive ou non le démarrage automatique de logiciels tiers.
  • Quel est le but ? Libérer des ressources processeur et accélérer le démarrage du système.
  • Quel est le risque ? Désactiver un programme important si tu ne fais pas attention.

Certains programmes se lancent automatiquement au démarrage du PC et peuvent consommer des ressources. Certains sont importants (antivirus, pilote audio, …) d’autres moins. Jette un œil au programmes concernés :

Gérer les programmes au démarrage du PC

  • Gestionnaire des tâches (CTRL + MAJ + ECHAP)
  • Clique sur « Plus de détails » en bas à gauche si tu l’avais pas déjà fait auparavant
  • Onglet « Démarrage »
  • Laisse les programmes dont tu as besoin au démarrage du PC
  • Pour les autres (que tu connais), Clic Droit → Désactiver

Encore une fois, s’il y a des programmes que tu ne connais pas, fais quelques recherches avant d’y toucher.

Services au démarrage

Petite précision : Le fait de désactiver ces programmes ne les empêchera pas de fonctionner normalement si tu les lances manuellement. C’est le lancement automatique au démarrage de Windows que tu désactives. C’est peut-être évident, mais je préfère préciser. Dans l’doute.

Paramètres de confidentialité

  • Sur quoi on agit ? On gère les paramètres de Windows qui jouent sur la gestion de nos données personnelles.
  • Quel est le but ? Garder un minimum de vie privée et libérer des ressources processeur éventuellement utilisées par des fonctionnalité d’enregistrement et de transmission de données.
  • Quel est le risque ? Perdre certaines fonctionnalités (localisation pour la météo, par ex.)

Windows propose par défaut une gestion de la confidentialité assez discutable. Tu peux aller vérifier tout ça :

Paramètres de confidentialité

  • Menu démarrer
  • Paramètres
  • Confidentialité
  • Balade-toi dans les onglets et règles tout ça comme tu le souhaites.

Je te conseille de ne pas trop toucher aux catégories « Microphone » et « Caméra », ça risquerait d’empêcher les logiciels comme Skype, Discord, TeamSpeak, … de fonctionner correctement.

Paramètres d’alimentation

  • Sur quoi on agit ? On modifie légèrement la manière dont Windows gère ses options d’économie d’énergie.
  • Quel est le but ? Très léger gain de performance en jeu et personnalisation des conditions de mise en veille.
  • Quel est le risque ? Augmenter très légèrement la consommation du PC. Avec un PC portable, risque d’accélérer le déchargement de la batterie.

Windows propose quelques profils prédéfinis de mode de gestion de l’énergie. Le gain n’est peut-être pas monstrueux, mais le mode « Performances élevées » est souvent conseillé pour un PC gamer.

Modifier le mode de gestion d’énergie

  • Menu démarrer
  • Recherche « Panneau de configuration » et lance-le
  • Matériel et audio
  • Options d’alimentation
  • Clique sur « Masquer les modes supplémentaires »
  • Si tu comptes jouer sur ce PC, sélectionne le mode « Performances élevées. Sinon, je te laisse gérer.
Modes d'alimentation

Une fois que tu as choisi le mode qui te correspond, tu peux si tu le souhaite personnaliser les conditions de mise en veille de l’écran et de l’ordinateur.

Conditions de mise en veille

  • Clique sur « Modifier les paramètres du mode » en face du mode que tu as sélectionné
  • Sélectionne les options qui te conviennent pour l’extinction de l’écran et de mise en veille du PC.

Effets visuels

  • Sur quoi on agit ? On gère les paramètres de Windows qui ajoutent des améliorations visuelles au système d’exploitation.
  • Quel est le but ? Libérer des ressources processeur.
  • Quel est le risque ? Avoir un Windows moche.

Windows 10 propose un certain nombre d’effets visuels très agréables, mais qui peuvent ralentir le PC si ton matos est un peu limite. Pour régler tout ça :

Effets visuels de Windows

  • Menu démarrer
  • Rechercher « Panneau de configuration »
  • Système et sécurité
  • Système
  • Paramètres système avancés (à gauche)
  • Onglet « Paramètres système avancés »
  • Catégorie « Performances »
  • Paramètres
  • Onglet « Effets visuels »
Effets visuels de Windows
  • Décoche ce qui te parait optionnel (ex : ombres sous le pointeur et sous les fenêtres, rectangle de sélection translucide, contenu des fenêtres pendant le déplacement, …)
  • Laisse au minimum « Lisser les polices écran » sinon c’est vraiment dégueu.
  • Valide par OK les deux fenêtres.

Désactiver la mise en veille prolongée

  • Sur quoi on agit ? On désactive une fonctionnalité d’économie d’énergie de Windows.
  • Quel est le but ? Libérer de l’espace disque.
  • Quel est le risque ? Pour un PC fixe, aucun. Si un PC portable est laissé en veille, il ne passera plus en veille prolongée et sa batterie peut se décharger.

Windows propose un état de « Mise en veille prolongée » qui est en gros un état hybride entre une mise en veille et un arrêt du PC. C’est surtout pour les PC portable, mais si comme moi tu trouves ça assez peu utile, alors tu peux t’en passer complètement. Surtout que ça bouffe quelques Go du disque dur même si tu ne t’en sers pas.

Désactiver la mise en veille prolongée

  • Menu démarrer
  • Rechercher « cmd »
  • Clic droit sur « Invite de commande »
  • Exécuter en tant qu’administrateur
  • Tu arrives sur l’invite de commande, une fenêtre noire avec des écritures blanches
  • Tape powercfg -h off et valide par entrée
Mise en veille prolongée
  • Si jamais tu veux la réactiver, même chose mais en tapant powercfg -h on
  • Tu peux fermer la fenêtre

Nettoyage disque (avec outil Windows)

  • Sur quoi on agit ? On utilise une fonctionnalité intégrée à Windows pour effacer des fichiers non essentiels du système d’exploitation.
  • Quel est le but ? Libérer de l’espace disque.
  • Quel est le risque ? Perdre un fichier personnel se trouvant dans la corbeille, impossibilité de revenir en arrière après une grosse mise à jour. Risques évitables en décochant les cases associées.

Comme pour le sillon inter-fessier, un nettoyage du disque dur système de temps en temps ça ne fait pas de mal. Windows propose directement un outil pour cet effet.

Nettoyage disque (Windows)

  • Ce PC (Win + E)
  • Clic Droit sur ton disque dur Système
  • Propriétés
  • Onglet « Général »
  • Nettoyage de disque (petit temps de chargement)
  • Nettoyer les fichiers système (petit temps de chargement)
  • Cocher les catégories à nettoyer.

En général c’est le nettoyage de Windows Update qui prend le plus de place, et éventuellement les Fichiers journaux de la mise à jour de Windows. Si tu n’as pas de problème particulier lié à une récente mise à jour, tu peux les virer. De plus si tu as un vieux dossier d’une ancienne installation de Windows qui traine et que tu ne comptes pas la réutiliser, tu peux la sélectionner si elle apparait là. Pour le reste, c’est à toi de voir.

Nettoyage disque avec Windows
  • Cliquer sur OK
  • Supprimer les fichiers (petit temps de chargement)

Tu peux réaliser ce type de nettoyage tous les 2-3 mois environ.

Nettoyage disque (avec Ccleaner)

  • Sur quoi on agit ? On utilise un logiciel tiers pour effacer des fichiers non essentiels de logiciels.
  • Quel est le but ? Libérer de l’espace disque.
  • Quel est le risque ? Perdre un fichier personnel se trouvant dans la corbeille, impossibilité de revenir en arrière après une grosse mise à jour. Risques évitables en décochant les cases associées.

La manipulation précédente concernait Windows, mais on peut aller un peu plus loin (logiciels, navigateurs, …) avec Ccleaner. Par exemple. Il existe d’autres logiciels mais c’est la référence.

Nettoyage disque (Ccleaner)

  • Télécharge et installe Ccleaner, la version gratuite suffit largement : https://www.ccleaner.com/fr-fr/ccleaner/download
  • Démarre Ccleaner
  • Va dans Options → Nettoyage intelligent et décoche les deux cases « Me signaler… » et « Activer le nettoyage intelligent » et clique sur OK s’il te pop une fenêtre pour t’engueuler
  • Nettoyage personnalisé
  • Balade toi dans les onglets « Windows » et « Applications » et coche/décoche selon tes envies et besoins
  • Nettoyer
  • Valider si une fenêtre d’avertissement apparait.

Tu peux réaliser ce type de nettoyage tous les 2-3 mois environ.

Et c’est tout ce qu’on fait avec Ccleaner. Certains recommandent de corriger les erreurs du registre mais c’est fortement déconseillé. Ces « erreurs » ne ralentissement pas le PC, et certaines corrections automatiques pourraient être néfastes pour la stabilité du système. Dans le doute, n’y touche pas.

Analyse anti-virus / anti-malware

  • Sur quoi on agit ? On utilise un logiciel anti-virus.
  • Quel est le but ? Se débarrasser de virus et malwares ralentissant le PC.
  • Quel est le risque ? Perdre un fichier personnel ou empêcher un logiciel de fonctionner correctement s’ils sont infectés ou détectés comme faux positifs. Risque évitable en allant les récupérer dans la quarantaine.

Même si tu ne penses pas que ton PC soit infecté, une petite analyse (complète si possible, comme la galette) de temps en temps ne fait pas de mal. Vérifie tout de même que les menaces détectées ne soient pas des faux positifs avant de les supprimer.
Au niveau des antivirus, Avast ou Windows Defender font le taf.
Tu peux compléter par Malwarebytes dont la version gratuite suffit pour des analyses ponctuelles.

Tu peux réaliser ce type d’analyse tous les 2-3 mois environ.

Pour des analyses plus poussées avec des outils plus spécifiques (si tu penses être infecté(e)), je te conseille de te tourner vers des personnes qui s’y connaissent un peu mieux. Par exemple sur les forums de Tom’s Guide ou de Comment ça marche.

Pour les connaisseurs / gamers

Dans la partie précédente, si tu n’étais pas très attentif(ve) ton PC ne risquait pas grand-chose. Là on va toucher des points plus sensibles, donc fais bien attention. Mais en même temps, c’est à partir d’ici que ça devient drôle !

Services au démarrage

  • Sur quoi on agit ? On désactive ou non le démarrage automatique de services tiers.
  • Quel est le but ? Libérer des ressources processeur et accélérer le démarrage du système.
  • Quel est le risque ? Désactiver un service important si tu ne fais pas attention, ce qui pourrait causer des instabilités du système ou à son arrêt de fonctionnent complet.

Plus haut, je t’ai montré comment désactiver le lancement automatique de programmes. Cependant certains sont plus coriaces que d’autres et il faut creuser un peu plus loin pour les désactiver.
Commence par les identifier : après un redémarrage du PC, va dans l’onglet « Processus » du gestionnaire des tâches et repère les logiciels que tu connais mais dont tu n’as pas besoin d’un lancement automatiquement dès le démarrage de Windows.

Gérer les services au démarrage du PC

  • Menu démarrer
  • Exécuter
  • Tape « msconfig » et OK
  • Une fenêtre apparait, va dans l’onglet Services
Services au démarrage
  • Coche la case « Masquer tous les services Microsoft », ça t’évitera de faire des bêtises
  • Décoche les services associés aux logiciels que tu connais et dont tu n’as pas besoin qu’ils se lancent automatiquement dès le démarrage de Windows.

Certains sont particulièrement relous (coucou Adobe Acrobat Update Service) et il faut creuser encore plus.

Gérer les services au démarrage du PC, le retour de la vengeance du fils

  • Menu démarrer
  • Rechercher « Services » et lancer l’application proposée
  • Une fenêtre apparait
Services au démarrage number two
  • Recherche le(s) service(s) qui te fait/font ièch
  • Clic Droit dessus
  • Propriétés
  • Onglet « Général »
  • Type de démarrage : « Manuel »

Attention, tu es dans une partie sensible de Windows. Ne touche uniquement qu’au(x) service(s) que tu connais. Si tu en désactives un mauvais, il faudra peut-être repasser par la case Réinstallation de Windows.

Services au démarrage qui dégage

Mise à jour des pilotes

  • Sur quoi on agit ? On met à jour les pilotes liés des composants du PC.
  • Quel est le but ? Corriger des bugs, combler des failles de sécurité ou bénéficier de nouvelles fonctionnalités.
  • Quel est le risque ? Tomber sur une version buguée qui empêcherait le fonctionnement normal du composant concerné. En général, un retour à la version de pilote précédente suffit à régler le problème.

Une mise à jour de tes pilotes peut corriger certains bugs ou même améliorer les performances de certains jeux.
Soit tu les télécharges manuellement sur les sites des constructeurs de ton matos, soit tu peux utiliser un logiciel comme Driver Booster qui analyse ton PC et propose des mises à jour de pilotes. Garde un œil critique sur ces résultats automatiques et ne les installe pas les yeux fermés, tous ne sont pas indispensables.

Petite remarque sur les pilotes graphiques (NVIDIA et AMD). Une nouvelle version apporte parfois beaucoup de bugs, renseigne-toi un peu avant de l’installer. Le Comptoir du Hardware en parle souvent.
Si tu as un problème avec un pilote et que tu souhaites le désinstaller proprement, utilises le logiciel Display Driver Uninstaller (DDU). Tu seras ainsi certain(e) qu’il ne reste aucune trace de l’ancien pilote graphique.

Réparation des fichiers Windows

  • Sur quoi on agit ? On utilise une fonctionnalité intégrée à Windows pour vérifier et réparer les fichiers vitaux du système d’exploitation.
  • Quel est le but ? Corriger des bugs.
  • Quel est le risque ? Aucun, sauf si tu débranche ton PC en pleine réparation. Là je sais pas trop ce qui peut se passer.

Si Windows semble ne pas fonctionner correctement, c’est peut-être à cause de fichiers systèmes endommagés. Tu peux le vérifier grâce à quelques outils à exécuter dans l’invite de commandes :

  • SFC (System Files Checker) : Il scanne, repère et répare les fichiers système endommagés. Le souci c’est qu’il a besoin d’une base de comparaison pour savoir s’ils sont réellement endommagés. C’est là qu’intervient le second outil :
  • DISM (Deployment Image Servicing and Management) : Il met à jour la base de référence de fichiers sains de Windows. On va donc commencer par lancer celui-ci.

Réparation de fichiers Windows

  • Menu démarrer
  • Rechercher « cmd »
  • Clic droit sur « Invite de commande »
  • Exécuter en tant qu’administrateur
  • Tu arrives sur l’invite de commande
  • Tape DISM.exe /Online /Cleanup-image /Restorehealth et valide par entrée. L’outil DISM vérifie la base de référence qui servira à SFC. En fonction de ta connexion internet et des performances de ton PC, ça peut durer de quelques minutes à une bonne heure.
Réparation DISM
  • Redémarre le PC
  • Retourne dans l’invite de commande en mode admin
  • Tape sfc /scannow et valide par entrée.

L’outil SFC compare les fichiers système avec la base de comparaison toute fraiche et tente de réparer les fichiers endommagés. L’exécution dure quelques minutes. Si aucune erreur n’est détectée ou si elles sont réparées, tu peux fermer la fenêtre. Sinon, demande de l’aide sur un forum ou au support Microsoft. Bah ouais j’ai pas le savoir infini.

Réparation SFC

Vérifier et corriger les erreurs de disque dur

  • Sur quoi on agit ? On utilise une fonctionnalité intégrée à Windows pour vérifier et corriger des erreurs liées au disque dur.
  • Quel est le but ? Corriger des bugs.
  • Quel est le risque ? Aucun, sauf si tu débranche ton PC en pleine réparation. Là je sais pas trop ce qui peut se passer.

Si ton PC rencontre des problèmes inexpliqués (freeze, BSOD, écran noir, …) ça peut venir de ton disque dur. Windows a un outil intégré (encore un !), chkdsk de son petit nom, pour vérifier les secteurs du disque dur, et les « corriger ». En fait ça ne répare pas vraiment ton disque dur. Si des données encore lisibles sont stockées sur des secteurs endommagés, l’outil les déplace sur un secteur intact. Mais les secteurs défectueux restent définitivement inutilisables. Sorry bro.

Vérifier et corriger les erreurs de disque dur

  • Menu démarrer
  • Rechercher « cmd »
  • Clic droit sur « Invite de commande »
  • Exécuter en tant qu’administrateur
  • Tu arrives sur l’invite de commande
  • Tape chkdsk c: /r en remplaçant « c » par la lettre du lecteur à analyser, si elle est différente. chkdsk seul ne fait qu’un scan. « /r » précise que l’analyse doit être faite en profondeur, et que les erreurs détectées doivent être corrigées.
Lancer la vérification du disque dur
  • Il y a des chances que tu obtiennes un message d’erreur et qu’il te propose une analyse au prochain redémarrage du système. Si tu ne vois pas de raisons de refuser une si aimable invitation, tape « o » et valide par entrée.
  • Redémarre ton PC. Avant d’arriver sur l’écran de login de Windows, tu devrais avoir un écran d’analyse. Elle devrait durer de plusieurs minutes à une heure ou plus en fonction de la taille de ton lecteur et de sa vitesse.
Écran de scan
  • Si tu n’as pas cet écran, ou s’il n’apparait que 3s en disant « Vérification terminée 100% » c’est qu’un truc a foiré. Recommence la manip. Oui, ça m’est arrivé.
  • Le PC redémarre ensuite normalement.

Pour avoir accès aux résultats, il faut fouiller un peu. Bah oui c’est pas drôle sinon.

Résultats du chkdsk

  • Menu démarrer
  • Recherche « Observateur d’évènements » et démarre l’application proposée
  • Dans la colonne de gauche déroule « Journaux Windows » et sélectionne « Application ».
  • Dans la zone centrale, fais défiler doucement la liste jusqu’à trouver une ligne dont la source est « Wininit ». Vérifie l’heure, ça doit être environ celle où l’analyse s’est terminée.
  • Double-clic sur cette ligne, une fenêtre doit pop
  • Déroule la zone de texte jusqu’à trouver la ligne annonçant le verdict final.
  • Si Windows n’a pas trouvé de problème ou a pu tout réparer, tu peux tout fermer. Sinon, il va te falloir une meilleure aide que la mienne.
Résultats du scan des disques durs

Réactiver le choix du mode sans échec

  • Sur quoi on agit ? On ré-active une ancienne fonctionnalité de Windows.
  • Quel est le but ? Avoir accès au mode sans échec, parfois nécessaire à la résolution de problèmes sérieux.
  • Quel est le risque ? Aucun, à part un démarrage du PC un poil plus lent.

Jadis avec les anciens Windows, à chaque démarrage du PC s’affichait un écran laissant la possibilité de démarrer en mode sans échec. Windows 10 a désactivé cet écran pour accélérer le démarrage… Et pour retrouver ce fameux mode, c’est un peu fastidieux (voir Tuto n°07). Pour les nostalgeeks, il est possible de retrouver cet écran au prix d’un temps de démarrage un poil plus important :

Réactiver l’écran de boot

Si tu préfères, tu peux demander à avoir la possibilité d’accéder au mode sans échec en tapotant F8 au démarrage, sans passer par le gestionnaire de démarrage. Il faudra simplement être assez réactif :

Réactiver le mode sans échec par F8 au démarrage

Paramètres de la souris

  • Sur quoi on agit ? On modifie des paramètres Windows liés à la souris.
  • Quel est le but ? Avoir un contrôle plus précis du pointeur de la souris.
  • Quel est le risque ? Aucun, à part galérer à cliquer si tu règles ça comme une chèvre.

Si tu es un(e) gros(se) gamer, il t’arrivera peut-être de croiser des personnes conseillant quelques réglages au niveau de la souris. Ces réglages sont normalement inutiles pour les jeux modernes qui utilisent le « raw input » soit les données d’entrées brutes de la souris, sans traitement de la part de Windows. Mais bon, si jamais t’es à fond sur des vieux jeux, je te file ça :

Désactiver le lissage des mouvements

  • Menu démarrer
  • Rechercher « panneau de configuration »
  • Matériel et audio
  • Souris (sous Périphériques et imprimantes)
  • Onglet « Options du pointeur »
  • Décocher « Améliorer la précision du pointeur »
Désactivation du lissage des mouvements du curseur

Deuxième manip :

Désactiver l’accélération du pointeur

  • Menu démarrer
  • Rechercher « panneau de configuration »
  • Options d’ergonomie
  • Options d’ergonomie (oui, encore)
  • Rendre la souris plus facile à utiliser
  • Configurer les touches souris
  • Glisser le curseur « Accélération » sur « Lente »
Désactivation de l'accélération du curseur

Augmenter la priorité de certains processus (dont les jeux)

  • Sur quoi on agit ? On modifie des paramètres Windows qui gèrent la priorité avec laquelle le processeur gère les demandes des processus.
  • Quel est le but ? Augmenter la priorité des jeux pour avoir une image plus fluide.
  • Quel est le risque ? Si un programme très demandeur et non priorisé tourne en même temps qu’un jeu priorisé, il peut devenir instable. Risque évitable en gérant bien les priorités.

Encore une manip pour gamer. Il est possible d’augmenter la priorité de certains processus vis-à-vis du CPU. Cela peut être particulièrement intéressant pour les jeux car certains drops de FPS peuvent être atténués. Attention en revanche, cela peut entrainer un manque de ressources sur d’autres logiciels demandeurs (par exemple avec jeu priorisé + streaming non priorisé, le stream peut merder).

Il est assez facile de le faire manuellement :

Modification manuelle de la priorité

  • Gestionnaire des tâches (CTRL + MAJ + ECHAP)
  • Onglet « Détails »
  • Clic droit sur la ligne du programme
  • Définir la priorité
  • Supérieure à la normale
Modification des priorités via le gestionnaire des tâches

Le souci c’est qu’à chaque redémarrage du programme, il faut refaire la manip.
À la place, on peut modifier le registre pour que la modification soit définitive. Attention, le registre est une partie sensible de Windows, suis bien mes instructions :

Modification de la priorité via le registre

  • Menu démarrer
  • Rechercher « regedit »
  • Lancer l’éditeur de registre
  • Aller dans « HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\Image File Execution Options »
Modification des priorités via le registre
  • Clic droit sur le dossier « Image File Execution Options »
  • Nouveau
  • Clé
  • Lui donner un nom EXACTEMENT identique au nom du programme à prioriser, tel qu’il apparait dans l’onglet « Détails ». Dans notre exemple, c’est donc « Overwatch.exe ».
  • Clic droit sur ce nouveau dossier
  • Nouveau
  • Clé
  • L’appeler « PerfOptions »
  • Avec ce nouveau dossier sélectionné, clic droit sur la zone blanche de droite
  • Nouveau
  • Valeur DWORD 32 bits
  • L’appeler « CpuPriorityClass »
  • Double-clic sur cette nouvelle valeur
  • Lui donner la valeur « 6 », qui correspond à la priorité « Supérieure à la normale »
  • Valider et fermer l’éditeur de registre

Pour tout annuler, simplement supprimer la première clé (celle que j’ai appelée « Overwatch.exe »)

Il est conseillé de rester sur la priorité « Supérieure à la Normale » et ne pas aller au-dessus, car les instructions du jeu risqueraient d’empiéter sur celles des programmes systèmes et pilotes, ce qui pourrait rendre le système instable.

J’ai fait le test sur mon PC avec Assassin’s Creed Odyssey et le benchmark intégré au jeu. Voilà quelques chiffres :

Priorité CPU FPS min FPS moy FPS max
Normale 29 60 102
Supérieure à la normale 36 61 106
Ryzen 5 1600 ; GTX 1080 ; RAM 16Go 3200MHz ; valeurs moyennes sur 3 runs après un run de chauffe

On observe des FPS moyennes qui ne bougent pas trop, mais surtout une belle hausse des FPS minimales (+24%). Le jeu devrait donc paraitre plus fluide.

Pour les aventuriers

Et soudain surgit face au vent, Le vrai héros de tous les temps ! … Pardon.

Tu veux aller plus loin ? Les recherches et expérimentations ne te font pas peur ? Alors je te redirige vers Capet qui va très loin dans l’optimisation de Windows et du BIOS pour les jeux très compétitifs (CSGO en particulier) : https://www.youtube.com/playlist?list=PL96Ozk0v-00PkfvRSaL3nLOsDPN8QjbfQ
Lis bien ses Google Doc, il y corrige quelques erreurs qui se glissent dans les vidéos.

Beaucoup de ses manips ne figurent pas dans ce tuto, pour diverses raisons :

  • J’en ai testées quelques-unes et je n’ai pas remarqué d’amélioration
  • Ça ne me concerne pas (processeur Intel) #égoïsterie
  • Je crains pour la stabilité et les fonctionnalités de mon système (mais je suis un peu parano)
  • Après quelques recherches sur internet, certaines manip (dont Prefetch, fichiers d’échange, nombre de svchost.exe) sont jugées inefficaces voire risquées par quelques personnes
  • Flemme

Libre à toi de mener tes propres tests pour ton propre système ! Les résultats que tu obtiendras pourront être différents de ce que d'autres pourront obtenir, à cause de différences de matos, de drivers, de version de Windows, de logiciels installés, ...

Conclusion

N’oublie pas, avant chaque modification importante prévoit un point de restauration au cas où ça se passe mal. Renseigne-toi un peu sur ce que tu t’apprêtes à faire, et testes-en l’efficacité. Bons réglages et bonne maintenance !
Dans tous les cas, n’oublie pas de follow, et on te fera de gros bisous virtuels <3

Exosky pour C3POtes

Les avis/remarques/corrections/ajouts sont les bienvenus. Tu peux nous envoyer un p’tit message sur nos pages de réseaux sociaux et on essaiera de te répondre si on n’est pas trop occupés à se faire spawnkill par la team adverse.